Vous êtes ici : Imprimer

Chefs d’entreprises, responsables des ressources humaines, responsables de CE

 
 
 
 

Vous voulez offrir à vos salariés l’accès à un mode d’accueil pour leurs jeunes enfants afin de développer l’attractivité de votre entreprise et de favoriser la conciliation des temps de vie ?

Les acteurs de l’économie sociale mettent à votre disposition une offre à la fois souple, pratique et de qualité.

Télécharger le "Guide Crèches et entreprises, quelles solutions pour mon entreprise"

Réserver des places en crèche,
créer une crèche
d’entreprise ou interentreprises,
proposer des solutions de garde pour les enfants malades...
Ces services de proximité et de qualité qui bénéficient à la fois au parent et à l’entreprise
sont autant d'investissements pour fidéliser les salariés.

Leur coût est abordable. Ainsi pour une crèche, le coût pour l’entreprise peut être ramené à 17 % (1) grâce à la participation des parents et aux aides financières existantes (déduction de 50 % des dépenses liées à la crèche, contrat enfance-jeunesse de la Cnaf, aide à l’investissement).

Du conseil en ingénierie jusqu'à la gestion de structures :

Une gamme de prestations diversifiées, professionnelles et “sur mesure” est à votre disposition :

  • diagnostic et évaluation des besoins sur un territoire pour une crèche interentreprises par exemple ;
  • élaboration réponses adaptées au budget et au projet : structure multi-accueil (accueil régulier ou pontuel), horaires atypiques, etc., pour un accueil à la carte en fonction de l’intérêt de l’enfant et des besoins des familles ;
  • conseil et accompagnement dans le montage de vos projets : expertise technique et juridique et financière ;
  • gestion et/ou direction des structures existantes ou à créer ;
  • mise à disposition d’une vaste palette de services et actions pour l’accueil individuel et collectif, l’appui aux parents (accueils enfants/parents, groupes de parole, universités populaires de parents…) et l’éveil des tout-petits (ludothèques, activités d’éveil culturel et artistique).

Nous avons à cœur d’enrichir la qualité de vie des enfants et des familles qui travaillent dans vos entreprises. Nous nous adaptons à la diversité des situations, en alliant réactivité et expertise dans l’élaboration du projet et de son budget.

Nos réseaux associatifs et mutualistes, professionnels de l’accueil de la petite enfance, sont vos meilleurs partenaires pour élaborer ce projet, consultez sur notre site les exemples de crèches d’entreprise, d'horaires atypiques ou de micro-crèches… et contactez-nous !

 

 

(1) Fiscalité : Le crédit d’impôt familles (CIF) créé par la Loi de finance 2004 et mis en œuvre par un décret d’application en août de cette même année permet aux entreprises de déduire de leur bénéfice imposable un certain nombre de dépenses liées à la famille. Depuis le 1er janvier 2009, les entreprises imposées d’après leur bénéfice réel peuvent déduire 50 % de leurs dépenses destinées à créer ou à faire fonctionner des crèches (contre 25 % auparavant), jusqu’à un plafond de 500 000 euros et peuvent en outre déduire de leur bénéfice imposable certaines dépenses liées à la famille. Au total, si l’on additionne les aides fiscales (Crédit impôt famille - CIF + déductions fiscales), les aides des Caf au fonctionnement (Prestation de service unique - PSU) et la participation des familles, la part du coût total d’une crèche qui reste à la charge de l’employeur est estimée à 17 %.

Source - dossier d’étude de la Cnaf : Concilier travail et famille : l’engagement des entreprises dans la prise en charge des enfants.


Interview de Jérôme Ballarin, président de l'Observatoire de la Parentalité en Entreprise

La signature de la Charte de la Parentalité en Entreprise par 200 employeurs représentant plus d'un million et demi de salariés français témoignent de l’engagement croissant des entreprises pour soutenir l’équilibre entre vie professionnelle et vie familiale de ses collaborateurs.
Jérôme Ballarin évoque la prise en compte des besoins des parents salariés au sein des entreprises et le rôle des associations dans cette évolution.


 
logo CAF